10.9 C
Los Angeles
mardi, décembre 6, 2022

Les jeunes de Goma ; plus que fâchés!

A LA UNELes jeunes de Goma ; plus que fâchés!

Les jeunes ont été  sur toutes les rues de Goma, Chef-lieu de la Province du Nord-Kivu, ce 31 octobre 2022. Ces jeunes sont venus de tous les quartiers  de la ville en scandant des chansons patriotiques  telle que : « TSHISEKEDI n’a pas peur de KAGAME !  Nous les jeunes de Goma nous te soutenons très cher président FASHI. »

Répondant aux questions des journalistes, Espoir allias Aspirine, un des manifestants  très en colère indique que, « nous manifestons contre l’agression de notre pays (RDC) par le Rwanda. Nous demandons au gouvernement de nous doter des tenues militaires et des armes pour aller nous battre contre l’armée rwandaise qui se cache derrière le M23 ».

D’autres dans des mini-meetings déclarent à haute voix avec leurs microphones que, «  depuis aujourd’hui les frontières entre la RDC et le Rwanda  doivent être fermées pour que les marchandises du Rwanda n’entrent plus dans notre pays ».

Un jour avant Chantale Faida, une jeune femme très engagée dans la vie politique au pays disait que « la communauté internationale devrait couper les differents financements au gouvernement Rwandais qui a un budget qui vient de l’étranger à 50%. Une fois ces financements coupés le Rwanda devrait  céder  et revenir à la raison».   

Dans un sentiment de nostalgie, ces jeunes chantent l’hymne nationale  de la RDC qu’ils considèrent comme le plus beau pays, leur héritage, le Congo, ce grand pays avec un peuple  aussi grand qu’ils assureront sa sécurité à jamais. Pendant ce temps d’autres jeunes  mettent le feu aux drapeaux des pays agresseurs dont le Rwanda.

Cependant, pour n’avoir pas supporté la prise de M23 de la cité de Kiwanja et Rutshuru  un jeune d’une vingtaine  d’années d’âges s’est pendu parce qu’il ne pouvait pas supporter  d’être assujetti des sujets étrangers dont les Rwandais.

Tout simplement, ces jeunes  manifestants ont accueilli très positivement le message d’expulsion de l’ambassadeur rwandais accrédité en République Démocratique du Congo, Vincent KAREGA. Décision prise par la RDC à l’issue d’une haute réunion de sécurité le samedi 29 octobre présidée par le commandant suprême des FARDC.

Malgré ces manifestations l’autorité provinciale dans un communiqué de presse lu par son porte parole   interdit strictement les divisions interethniques qui heureusement n’ont pas encore été reportées.

La tension entre le Rwanda et la RDC se porte en merveille.

Cosmas Mungazi

Check out our other content

Check out other tags:

Most Popular Articles