Grace à ses actions “Cesarine DIGIMANI ” devient le nom d’une rue de Goma

Desormais la rue qui sépare les quartiers Mabanga Nord et Sud dans la commune de Karisimbi porte le nom de Cesarine DIGIMANI, l’initiatrice de l’organisation ” Action pour la Promotion de la Fille Mère”, « APROFIME ». Ce tronçon allant du carrefour dit « deux lampes », jusqu’à l’entrée de l’Ecole Primaire RUTOBOKO est ainsi dénommégrâce aux actions de cette organisation créée depuis 25 ans.

Print Friendly, PDF & Email
0

Le maire de Goma, Mwisa Kyese a dédié officiellement ce tronçon long de 500 mètres et large de 6 mètres l’avant midi du samedi 11 janvier 2020. En dehors de l’autorité urbaine, la cérémonie a été marquée par la présence de Madame le ministre de l’éducation.Tous ont  reconnu les efforts de cette organisation dans leurs discours,  lors  de la coupure du ruban symbolique de cette dédicace. « Le mérite de cette dédicace est dû parce que madame Cesaranie a consacré sa jeunesse pour la protection effective de la fille mère en situation particulièrement difficile contre toute agression et discrimination », a annoncé devant une assistance diversifiée et attentive, Maître Sifa Batumike parlant au nom du conseil d’administration de cette organisation.

De son côté le Maire  de Goma a reconnu que, ” Madame Césarine » est parmi les femmes leaders dont les actions sont visibles à travers son organisation à Goma. « Cet événement marque non seulement la reconnaissance par les autorités urbaines du courage, de l’engagement et  son sens de responsabilité  comme l’initiatrice d’APROFIME,Asbl créée en date du 12 janvier 1995.

Une rue légalement reconnue

La reconnaissance légale de cette rue se trouve dans l’arrêté urbain N0 3072/013/D21.2/M-G/2019, du 31octobre 2019, qui a été motivée par la constitution du pays à son article 14, qui  stipule  que, « le pouvoir public doit prendre des mesures  pour assurer l’épanouissement et la participation de la femme au développement de la nation ».  C’est dans ce sens que, «  j’ai résolu d’encourager les initiatives de cette femme »,  explique le maire. Pour Madame le ministre provincial de l’éducation, Prisca LUANDA,  « l’implication de Césarine  dans l’enseignement primaire, secondaire, professionnel et en art et métier  est à féliciter ».

Pour rappel, APROFIME  est reconnue comme structure éducative  de rattrapage scolaire à travers le complexe scolaire « Michel D’Huart »  mais aussi comme centre de formation en art et métier des jeunes filles et garçons en situation difficile,  en vue de leur réinsertion socio-économique.

Rodriguez KIHIMBA

 

Print Friendly, PDF & Email

Leave A Reply

Your email address will not be published.

  • STOP EBOLA
  • FLAMBEAU DE L'EST
  • NOUS VOUS OFFRONS UN ESPACE DE PUBLICITE DE QUALITE