Goma Insécurité: Le meurtre de l’élève Théophile Bahogwere révolte la population du quartier Kasika

Les habitants du quartier Kasika vers le marché “Kisoko” étaient tendus la matinée du mardi 10.12.2019. Cette situation découle tout d’abord du nième cas de vol enregistré chaque nuit dans plusieurs maisons et en second lieu du meurtre de l’élève Théophile Bahogwere. Ce crime s’est passé peu avant 6 heures du matin, au niveau du sous commissariat de la Police situé au marché Kisoko, cela a fait déborder la vase, selon Muhindo Lusokero, un habitant du quartier rencontré en pleine manifestation.

0

Les habitants du quartier Kasika vers le marché “Kisoko” étaient tendus la matinée du mardi 10.12.2019. Cette situation découle tout d’abord du nième cas de vol enregistré chaque nuit dans plusieurs maisons et en second lieu du meurtre de l’élève Théophile Bahogwere. Ce crime s’est passé peu avant 6 heures du matin,  au niveau du sous commissariat de la Police situé au marché Kisoko, cela a fait déborder la vase, selon MuhindoLusokero, un habitant du quartier rencontré en pleine manifestation.

L’incendie du local de la sous commissariat de la police du marché Kisoko, la barricade par les pierres de routes, faire sortir les élèves des écoles du milieu sont là les actions qui se sont succédées pour compatir non seulement avec les familles des victimes des vols nocturnes mais surtout avec celle de l’enfant Théophile. Ce dernier, disaient-ils, été tué à bout portant par la policière qui faisait la garde.

“La mort de Théophile Bahobwere âgé de 15 ans et élève en huitième année de base à l’Institut Saint Marc découle de sa présence ce matin au lieu de manifestation de la population contre la police. Comme tout jeune, il se mit à observer malheureusement il a été victime de tirs à bout portant dans le ventre venant d’un policier qui devrait assurer sa sécurité” a relaté tout triste Jovial Eliezer voisin proche de l’élève mort.

Etant contraint de sécher les cours certains élèves de l’Institut Saint Marc étaient présents au lieu de deuil. ChizunguChoti collègue de classe de l’illustre disparu témoigne que Théophile Bahogwere était un jeune gentil, timide et il ne comprend pas comment il s’est trouvé dans ce piège. Aux collègues élèves ChizunguChoti conseille d’être prudents en cas des revendications pareilles.

De nos jours les actes de vols répétés sont enregistrés dans la ville de Goma, pendant que la police se trouve à quelques mètres comme c’est le cas à Kisoko déplore Jovial Eliezer. Celui-ci demande tout de même à la police nationale congolaise ainsi qu’aux autorités militaires de revoir la discipline de leurs hommes vue que ça fait mal de voir un agent de sécurité tué la population. 

Ce nième cas de meurtre s’est déroulé au jour où l’humanité commémore 71 ans de la déclaration universelle des droits de l’homme sous le thème “les jeunes défendent le droit de l’homme”.

Notons que l’auditorat militaire a ouvert un procès en flagrance contre les trois policiers présumés en début de soirée. Ce fait a enchanté un bon nombre d’observateurs, reconnaissant au même moment que le problème de l’insécurité reste intact dans les quartiers de la commune de Karisimbi.

Rodriguez KIHIMBA

Please follow and like us:

Leave A Reply

Your email address will not be published.

EnglishFrenchSwahili