Take a fresh look at your lifestyle.

« UHTGL » : « une université aux besoins de la communauté !

0

L’Université des Hautes Technologies des Grands Lacs, « UHTGL » met de côté l’ancien système éducatif, en organisant la reforme pédagogique, appelée aujourd’hui le « LMD », [licence-master-doctorat]. Cette jeune université de Goma est grande par son organisation, sa vision, mais surtout par les conditions dans lesquelles se déroulent les enseignements. La délégation du ministre de l’ESU épatée de son évolution ; les étudiants le confirment par leur satisfaction.

A Goma, Chef-lieu de la Province du Nord-Kivu, « l’UHTGL » est parmi les rares universités, qui recrute les enseignants en fonction, non seulement de leur qualification, mais aussi de leur expérience dans le domaine d’enseignement universitaire. Selon le Chef de Travaux, Justin Bahati, Secrétaire Général Académique, « les enseignements sont agencés en disciplines en tenant compte des occupations des uns et des autres. Car l’université organise trois vacations (jour, soir et week-end), et chaque étudiant se choisi la vacation de son choix ».

Cette jeune autorité académique qui fait son 3ème cycle à l’Université Pédagogique Nationale, en partenariat avec l’Université de Goma « UPN-UNIGOM » déclare que, « les enseignements sont dispensés par des professeurs, des masters, des chefs de travaux, mais aussi des assistants bien expérimentés, qui connaissent les aspects pratiques de leurs domaines ». Cette Université est créée en 2012 sous le nom de l’Université des Hautes Technologies des Grands Lacs, « UHTGL », une initiative d’un groupe d’intellectuels universitaires qui ont voulu voir la jeunesse de la sous-région s’embarquer dans le rythme universitaire promettant un développement intégral du milieu dans lequel il est exercé par une formation mondialement reconnue.

Les facultés organisées
L’ « UHTGL » est installée physiquement dans la commune de Karisimbi, non loin de de l’INPP, derrière « Sous les Palmiers », un bistro bien connu à Goma. Cependant, elle organise plusieurs facultés dont les principales qui sont déjà opérationnelles sont les suivantes :
1. La faculté des sciences de santé avec 5 options ;
2. La faculté d’agronomie avec 4 options ;
3. La faculté de droit avec trois options ;
4. La faculté des sciences économiques avec cinq options ;
5. La faculté des sciences de l’information et de la communication avec trois options ;
6. La faculté des sciences appliquées avec cinq options ;
7. La faculté des sciences de développement avec cinq options ;
8. La faculté des sciences de l’education avec huit options ;
9. La faculté des sciences politique et administrative avec deux options.

En effet, une fois à l’UHTGL, tout observateur neutre est impressionné de l’implantation rapide de cette université qui fonctionne déjà dans ses propres bâtiments, bien construits.
Ce qui inquiète encore les visiteurs, les conditions d’apprentissage avec des salles confortables électrifiées, des assises de deux étudiants par table, des latrines hygiéniques propres, un bloc pour les hommes, un autre pour les femmes, une bibliothèque riche, actualisée, un laboratoire informatique et surtout la connexion de tous les étudiants à l’internet.

Toutes ces actions sont la preuve d’une bonne gestion. « Ce qui caractérise le recteur, qui est déterminé à porter haut l’étendard de cette université », indique encore une fois le CT Justin son secrétaire général académique. Dispenser des enseignements de qualité et produire des cadres polyvalents et compétitifs, promouvoir la recherche scientifique, répondre aux mutations économiques sociales et environnementales…. afin d’assurer un développement durable dans la région sont les objectifs que se donne cette université ouverte au monde par son programme.

Les avantages de LMD

Actuellement, ce programme vise l’harmonisation du système éducatif à travers le monde. Mis en œuvre en Afrique pour la première fois au Maroc à partir de l’année universitaire : 2003-2004 dans l’objectif de faciliter la mobilité des étudiants et des enseignants, et de développer une coopération interuniversitaire. Cependant, ce système, né en Europe, il s’appelait aussi le processus de Bologne (BMD) « Bachelier-Master-Doctorat », dans le but de normaliser le système d’enseignement dans toutes les universités européennes.

De cette manière, l’UHTGL est partenaire à plusieurs universités au monde, les plus connues sont entre autres : l’université de Cheikh Anta Diop de Dakar au Sénégal, le groupe école supérieur de commerce de Dakar, l’institut communautaire Africain de gestion et d’ingénierie de Dakar, etc. Mais elle collabore aussi avec plus de 50 institutions publiques du pays qui reçoivent ses étudiants pour le stage en vue de marier la théorie à la pratique.
Masudi Saliboko Augustin, (Étudiant BAC 1 sic)

Print Friendly, PDF & Email

Leave A Reply

Your email address will not be published.