Take a fresh look at your lifestyle.

Nord-Kivu: des clarifications sur la concession de « Singoma Mwanza dans le territoire de Nyiragongo

0

Cette concession se trouve à une vingtaine des kilomètres dans le territoire de Nyiragongo, limitée à l’Est par la République Rwandaise, à l’Ouest par le Parc National de Virunga, un peu au Sud-Est par le Village Kanyanja au Sud par la ville de Goma sur la route qui mène vers Butembo via le territoire de Rutshuru en Province du Nord-Kivu.

Selon le certificat d’enregistrement à notre possession, Singoma Mwanza a obtenu cette concession depuis le 23 février 2017 et le terrain en question est destiné à l’usage agropastoral portant le numéro : « SR 1260 » d’une superficie de 168 hectares en termes de 25 ans prenant cours du 25 novembre 2017 au 20 novembre 20240.

Curieusement, malgré toutes ces preuves prouvant l’appartenance de la concession à Singoma Mwanza, la population du village Kanyanja l’accuse de spoliation de leur terre coutumière. Ces populations à majorité des femmes se permettent même de semer leurs semences de maïs, haricot et plusieurs autres cultures, malgré l’interdiction de l’autorité locale qui attend la décision de la commission ministérielle mise en place par le gouverneur de province. Les trouvant en pleine concession, ce 08 avril 2021, ces femmes ont toutes répondu aux journalistes invités par l’autorité locale voulant clarifier la situation que, « cette terre nous appartient car nous vivions ici depuis longtemps ».

Ce qui inquiète aussi dans cette affaire est que, Singoma Mwanza n’est pas le seul opérateur économique de Goma qui a acheté une concession pour les activités agro-industrielles à cet endroit, mais il est le seul pour qui la population se soulève contre. Selon l’acte de décision nous délivré par ses proches, Dunia Bakarani Faustin est identifié comme cédant et Singoma Mwanza dénommé cessionnaire depuis le 16 février 2018.

Plusieurs observateurs neutres se posent la question de savoir : « pourquoi seulement aujourd’hui que cette population se soulève contre ? Et pourquoi pas contre les autres concessionnaires ? »

L’autorité locale explique la situation

Pour Boniface Circire Kagumyo,bourgmestre de la commune rurale de Kibumba ces soulèvements sont récents, mais il doit y avoir une main noire qui manipule cette population. Ces propos ont été donnés dans un point de presse de clarification ce 08 avril dans son bureau sur place à Kibumba dans le territoire de Nyiragongo.

Le 03 mars 2021 poursuit-il, « nous avons reçu une alerte de la population dénonçant la spoliation de ce qu’ils appellent une terre coutumière par l’honorable Singoma Mwanza. Le lendemain nous nous sommes rendu sur le lieu pour constater le fait où nous tiendrons un conseil communal de sécurité réunissant tous les notables et toutes les parties adverses. Lorsque nous avons constaté leurs revendications dans une pluie des correspondances avec l’objet : « cri d’alarme contre la spoliation de terre par l’honorable Singoma Mwanza ; nous avions pris l’arrêté 002/2021 portant suspension de tous les travaux dans la dite concession ».

Pourquoi ces populations pratiquent-elles des activités agricoles dans la dite concession sans être inquiétée dans la dite concession ? demande un journaliste au bourgmestre de la commune rurale de Kibumba qui lui répond par un adage juridique stipulant que, « construire chez autrui c’est construire pour autrui ». Attendons la décision de la commission mise sur pied par l’autorité provinciale, précise-t-il.

Soutiens à Singoma Mwanza

L’autorité locale dit avoir reçu le 23 mars 2021 la lettre de la jeunesse soutenant les actions de l’honorable Singoma Mwanza dans le territoire de Nyiragongo qui qualifie cette population des troubles de l’ordre public. Les investigations du bourgmestre indiquent également que, la population n’avait pas de précisions ni sur les limites ni sur l’historique de la dite concession.

Même le chef de groupement Kibumba qualifie cette population des détenteurs précaires disant que cette terre appartenait au pouvoir coutumier, mais déjà vendue à un premier concessionnaire et Singoma n’a que succédé à Dunia Bakarani qui avait seulement des problèmes avec les éleveurs des vaches pas avec toute la population du village Kanyanja.
Cosmas Mungazi Kakola

Print Friendly, PDF & Email

Leave A Reply

Your email address will not be published.