Take a fresh look at your lifestyle.

Goma/Sotraki: Le Gouverneur cède à la pression des jeunes de Kyeshero

0

Le Gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita s’oppose à la décision de la justice octroyant le terrain de football « SOTRAKI » dans le Quartier Kyeshero à un major de l’Armée Congolaise. L’attitude de l’autorité provinciale a été motivée par la forte pression des jeunes qui ont initié une série des manifestations contre le soit disant propriétaire du dit terrain. D’ailleurs ce mardi 27 Avril les jeunes avaient déjà barricadé la route ULPGL- l’Abattoir de Kituku.

Vers le premier trimestre de 2021, la Justice Congolaise a tranché sur l’affaire du stade Sotraki en faveur de Kizito Nshokona, officier militaire au grade de major. Ce contentieux judiciaire avait ôté la propriété de cet endroit aux jeunes du quartier, qui leur servait pour des activités sportives et de divertissements dans ce coin sud-est de Goma.

Ce Lundi 27 avril 2021, Kizito avait déjà amorcé des travaux. C’est ainsi, on pouvait observer à l’œil nu les traces laissées par le tracteur, les toilettes détruites et les poteaux du stade enlevés. Voici la situation qui a énervée les jeunes du quartier qui se sont mobilisés dans le but de dénoncer pour la énième fois leur mécontentement, se disant être propriétaire du dit terrain.

Carly Nzanzu Kasivita accompagné du Président de l’Assemblée, Robert Abishuti Seninga ainsi qu’une délégation des députés a tenu un discours en langue locale (Kiswahili) pour calmer la foule. « Ce terrain appartenait aux jeunes depuis 1972. D’où vient ce Kizito pour dire que ce terrain lui appartient ? Pourquoi un propriétaire doit proposer aux magistrats qui suivent son dossier qu’il va leur donner des portions à la parcelle ? », S’interroge le Gouverneur devant un public qui l’applaudit.

Pour calmer le public l’Autorité Provinciale promet d’initier une action en justice contre ces réseaux mafieux, le major Kizito et la justice qui l’a officialisé comme propriétaire de ce terrain.

Des jeunes célèbrent la décision du gouverneur

Parmi les jeunes qui ont applaudit le gouverneur, Blaise M, félicite le gouverneur car SOTRAKI est le seul terrain qu’on peut trouver de l’Hôpital Général à CCLK. L’octroyé à un particulier c’est priver la jeunesse au droit de loisirs et divertissement, qui sont des libertés fondamentales.

C’est pourquoi d’ailleurs le gouverneur a dit que désormais « le stade sera réhabilité et clôturé pour ne plus être la proie de personnes de mauvaises intentions ». Après le passage des autorités les activités ont repris timidement sur cet axe et les jeunes sur le mur à côté du stade les jeunes se sont mis à écrire avec peinture : « SOTRAKI STADE DU PEUPLE ».

La complexité de l’affaire Sotraki

Pour avoir signé comme facilitateur un pré-accord sur le Stade Sotraki, Matofali Guy Richard conseiller du gouverneur en chargé des questions Juridiques et Affaires Foncières a été révoqué de ses fonctions ce mardi 27 avril 2021.

Pour la petite histoire, le stade Sotraki n’est pas le première matière foncière à Goma. Les hommes nantis soit ceux qui sont bien positionnés dans l’armée ou dans l’administration publique ont toujours été cités dans l’expropriation des terres des populations lambda.

Un avocat au Barreau de Goma pense que, cette affaire est complexe au cas où la justice a tranché. « Si un arrêt de la Cour d’Appel existe et qu’aucun recours n’a pas été déposé dans le délai contre ledit arrêt, les revendications des jeunes n’auront pas d’effets », conclut cet homme de droit.
Albert SIVAMWANZA ISSE

Print Friendly, PDF & Email

Leave A Reply

Your email address will not be published.