SMICO : la Solution de financement adapté aux rêves des jeunes entrepreneurs de Goma

A Goma, chef-lieu de la Province du Nord-Kivu, en marge de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat, le troisième jour a été réservé à l’exposition des produits et services des entrepreneurs de la ville au siège de l’incubateur « CIFORDHAF », dans le quartier Kyeshero, non loin de l’Université Libre des Pays des Grands Lacs, ULPGL, Campus SALOMON. A cette occasion, la Société des Microcrédits Congolais « SMICO » a présenté ses louables services dans l’accompagnement financier des jeunes entrepreneurs de la ville touristique.

Print Friendly, PDF & Email
0

Douze (12) jeunes entrepreneurs ont bénéficié de l’appui financier de la Société « SMICO », en sigle. Présent à la cérémonie Emmanuel Bisimwa, le gérant de SMICO, agence de Goma précise que, « ce financement allait jusqu’à 20 000$ Américains, sans nécessairement avoir une garantie matérielle pour une période allant jusqu’à 3ans, etc. »
Cet appui n’a été possible que grâce à la volonté de l’actionnariat de la Direction Générale de SMICO, de l’accompagnement de la Coopération Belge et des incubateurs sérieux qui ont accepté d’accompagner cette aventure benefique pour les jeunes entrepreneurs à travers le crédit « KIJANA INUKA, jeune lèves-toi, ndlr ». Il s’agit notamment de: « CIFORDHAF, du professeur BENOIT Kambale, Kivu Entrepreneur, de Joël Tembo et Un jour Nouveau, du pasteur Camile Ntoto », clarifie le gérant SMICO, agence de Goma.

La SMICO se félicite

Prenant la parole au nom de son Directeur Général, Pacifique Ndagano, Emmanuel Bisimwa déclare, « je tiens à féliciter tous les entrepreneurs qui ont déjà bénéficié du crédit des jeunes entrepreneurs dénommé « KIJANA INUKA ».
Pour lui d’ajouter aujourd’hui, une chose importante qui reste c’est d’apprécier à juste valeur les initiatives, la détermination, la volonté, le courage, et surtout l’engagement des jeunes entrepreneurs de vouloir changer les choses.

Tout simplement ajoute-t-il, malgré les contre vents et marées, il faut demeurer des créateurs d’emplois et non de quémandeurs d’emplois et surtout rester des véritables ambassadeurs de la créativité de l’innovation et de l’entrepreneuriat dans la ville de Goma, en province et pourquoi pas en R.D.Congo.

Comme conseils à suivre selon la SMICO

Citant ADMOND BURKE qui disait que, « Applaudissez le coureur : s’il tombe réconfortez-le, lorsqu’il se relève, encouragez-le, mais bon sang, ne l’empêchez pas de courir ».
Pour Emmanuel si les entrepreneurs veulent mieux réaliser leurs rêves ils doivent suivre les trois grands conseils ci-après :
Premièrement, les entrepreneurs doivent donner pour recevoir. Pour dire que, « un bel entrepreneur est celui ou celle qui ne se concentre que sur le positif ; quand les autres n’y voient que des problèmes et des difficultés. Celui ou celle qui donne de sueurs froides à ses parents. Celui ou celle qui n’a pas peur d’aller de l’avant pour faire bouger les choses…. ».

Deuxièmement, ils doivent Éviter de jouer au cavalier solitaire. Pour dire, un bon entrepreneur ne peut pas rester seul, il doit partager, échanger, il doit être entouré bons conseillers. Et arriver à créer le réseau de son âge, ses origines, son expérience, ses études, son chiffre d’affaires….

Troisièmement, le secret pour en arriver, l’entrepreneur doit trouver le bon expert-comptable, le bon avocat, le bon banquier. Et ici à Goma SMICO est là pour les jeunes entrepreneurs en particulier. Car seul on avance, mais plusieurs on va loin », conclu Emmanuel Bisimwa, le gérant de la SMICO, agence de Goma.

Cosmas Mungazi Kakola

Print Friendly, PDF & Email

Leave A Reply

Your email address will not be published.