Le Nouveau Directeur Provincial de « SAEMAP promet une franche collaboration avec tout le monde

L’Ingénieur Thomas Idolwa Tchomba, géologue de formation a été installé, comme Directeur Provincial des Services d’Assistance, d’Exploitation Minière à la Petite Échelle « SAEMAP » en sigle, mardi 20 Octobre 2020, en remplacement de Mr. Théophile, mité à Bukavu au Sud-Kivu pour les mêmes fonctions.
Cette cérémonie de remise et reprise a été présidée par la Directrice Nationale chargée des audites Internes, venue de Kinshasa pour la circonstance. Dans son mot des remerciements à toutes les parties prenantes, le nouveau responsable de ce service qui gère les creuseurs du secteur minier artisanal promet être au service de tous.

Print Friendly, PDF & Email
0

Dans son mot de circonstance, Ir. Thomas Idolwa déclare, « comme vous le savez, son excellence Mr le Ministre des Mines voudrait que le secteur minier artisanal soit porteur d’espoir pour des milliers des creuseurs artisanaux et leurs dépendants. Qu’il puisse aussi contribuer à la croissance économique à tous les niveaux : « local, provincial comme national ». C’est ainsi que je rassure ma franche collaboration aux cadres, agents et partenaires de SAEMAP. Car de moi-même comme nouveau gestionnaire de cette institution de l’État, je ne peux rien sans la collaboration de tous », insistait-t-il dans son discours de remerciements.

L’Ir. Thomas Idolwa a ainsi promis d’être un rassembleur car dit-il, « la tâche ne sera pas facile et demande un travail d’équipe pour que le résultat soit escompté et apprécié ». Pour lui cette politique accée aux résultats va rencontrer l’assentiment de sa Direction Générale qui est derrière la vision du Chef de l’Etat, celle qui reste le cheval de bataille du Ministère de tutelles.

Serviteur des creuseurs artisanaux

Ingénieur Thomas indique que parmi ses préoccupations principales, « être au chevet de tous les creuseurs artisanaux », mettre au centre de tout, leurs préoccupations pour que le secteur minier reste toujours gagnant. L’ordinaire de la journée soutient que son cheval de bataille ne sera autre que l’encadrement des creuseurs artisanaux dans le souci majeur de maximiser les recettes.

En dehors de ce qui précède, l’Ir Thomas projette focaliser toute son attention pour que l’exploitation minière artisanale contribue à la résolution de conflits entre les communautés dans le but d’une paix durable. Reconnaissant aux réalisations de son prédécesseur, l’ingénieur Thomas n’a pas tourné sa langue pour reconnaitre le travail de titan abattu par son prédécesseur qui selon lui a fait la fierté du secteur des mines comme services et métiers d’ingénieur des mines.

Des tâches difficiles, mais pas impossibles

Pour le nouveau patron de SAEMAP, la première étape est d’identifier tous les creuseurs artisanaux pour bien suivre au quotidien leurs activités. De cette manière, l’exportation des productions aurifères seront canalisées et pourront renflouer la caisse de l’État. Pour éviter les accidents, Ir. Thomas compte minimiser les risques miniers en y apportant des matériels adaptés selon les réalités de chaque site minier.

C’est pourquoi rappelle-t-il, les sites miniers sont en train de disparaitre car ils ont été exploités sans respect des normes de l’exploitation minière artisanale. Il lui revient à cet effet de faire des recherches pour identifier d’autres sites pouvant être exploités d’une manière artisanale, afin de faciliter une productivité continue des matières premières.

Pour clore, l’Ir. Thomas a fini son discours en disant que, « ce temps n’est pas celui de promesses, mais de focaliser toute l’intelligence pour atteindre les objectifs assignés et cela avec la contribution de tous ». Signalons que, le prédécesseur de l’Ir. Thomas, Mr Théophile Bashoshi a été mité à Bukavu pour les mêmes fonctions, mais il a laissé, « 52. 307. 28 $ » pour la continuité des activités dans le secteur minier artisanal au Nord-Kivu.
Cosmas Mungazi Kakola

Print Friendly, PDF & Email

Leave A Reply

Your email address will not be published.