Goma : les enseignants rançonnent les parents

Malgré l’interruption des activités scolaires les apprenants sont obligés de payer la totalité du troisième trimestre, pendant que, le calendrier aménagé du ministère de l’éducation prévoit un seul mois des cours pour les élèves des classes terminales. Les parents estiment que les frais devraient être ajustés par rapport au temps prévu pour les enseignements.

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur
0

Dans plusieurs écoles de Goma, le troisième trimestre (3 mois) se payait à 40 $, mais pour l’unique mois prévu pour la récupération  des enseignements dus aux conséquences de coronavirus sur les  activités scolaires, plusieurs  écoles exigent de payer la totalité de ces frais, donc 40 $ et celles qui  sont dociles demandent 30 $.

Dans plusieurs réunions entre parents et enseignants avant la reprise des activités pour les classes terminales, les deux parties ne s’attendent toujours pas. C’est ainsi que, les parents sollicitent l’indulgence des enseignants  et des responsables des écoles pour payer même la moitié de ces  frais pour assurer une bonne fin de cette année scolaire  de leurs enfants.

A part ce qui précède, un jour après cette reprise, les écoles  ont fait appel aux parents de s’occuper de l’aspect sanitaire de leurs enfants. Les parents sont obligés de donner à leurs enfants trois masques ou cache-nez, en dehors de payer le 45 $ des frais de participation et le 40 $ ou 30 du troisième trimestre écourté à un mois.

Les parents n’ont pas le choix

De façon unanime les parents s’engagent dans la lutte contre la Covid-19 dans les écoles. Pratiquement chaque parent donnera à son enfant trois cache-nez et les objets classiques personnels pour éviter les échanges. Les parents se réjouissent malgré que les enseignants des écoles soient payés par l’État. Les responsables des écoles évoquent la prise en charge des enseignants non payés et nouvelles unités mêmes s’ils n’ont pas concernés par les enseignements dans les classes terminales.

Les parents menacent de marcher si le ministère de tutelle ne tranche pas cette question. Interrogé, un proche du ministre provincial de l’éducation déclare que, «  nous allons nous renseigner pour donner un prix unique pour ce trimestre écourté suite au coronavirus.

Notons que,  les malles des items pour le Test National de Fin d’Études Primaires et celles de l’Examen d’État sont déjà arrivées dans les 26 provinces du pays, mais pour participer à partir du 31  août  il faut payer 45$.

                                                                                                                                          Rodrigue KIHIMBA

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur

Leave A Reply

Your email address will not be published.

  • STOP EBOLA
  • FLAMBEAU DE L'EST
  • NOUS VOUS OFFRONS UN ESPACE DE PUBLICITE DE QUALITE