R.D.Congo: Covid-19 collectivement combattu

Comparativement à la maladie à virus Ebola, la pandémie du coronavirus, est collectivement combattue. Les autorités du pays à tous les niveaux se mobilisent pour obtenir l’engagement des communautés. Situation, qui influence les populations de poser d’elles-mêmes des actions barrières contre cette dangereuse maladie. Cependant, la lutte contre cette pandémie est accusée d’etre trop médiatisée, au détriment des autres techniques de communication sur les risques.

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur
0

Par définition, l’engagement communautaire signifie: “pendant une situation de risques”, (épidémie, pandémie ou catastrophe…), une fois informées du danger, les populations prennent des décisions et s’engagent à mener des actions pour lutter contre la propagation de ce risque.

Comparativement à l’épidémie de la maladie à virus Ebola, meme pour s’acheter, un lave mains à placer devant son bureau, son magasin, son école … la majorité des gens exigeaient  que cela  vienne des organisations engagées dans la riposte : ( l’OMS , l’UNICEF, MSF,  etc.). « Situation, qui a allongée les activités de riposte d’Ebola », raconte Amani Masimango, ancien consultant en communication sur les risques de l’OMS/Goma et Mambasa. Si Ebola était le seul problème des acteurs et populations des zones affectées, COVID-19, est par contre une affaire de tous, en commençant par le haut sommet de l’État. Ça s’appelle « engagement communautaire », explique-t-il.

Les témoignages les plus éloquents de l’engagement des personnalités influentes du pays sont les messages du couple présidentiel, qui émet pendant les périodes des grandes audiences (Prime Time) dans les radios à couverture médiatique nationale pour prévenir les compatriotes contre cette maladie dangereuse.

Des messages pour impliquer les populations 

Pour faire accepter les messages d’engagement communautaire contre le Covid-19 à Goma, plusieurs techniques de communication sur les risques sont menées. Ces messages dans la plus part des cas,  passent en boucle dans les radios locales et nationales, surtout à la Radio Onusienne (Okapi) où passe l’émission éducative pour encadrer les enfants de l’école primaire, pendant cette periode de l’Etat d’urgence. A travers ces messages, les personnalités influentes du pays appelent les populations au respect des gestes barrières.

 

Parmi ces personnalités influentes, l’artiste musicien au parcours inégalé, Koffi Olomide, a lancé une chanson contre le Covid-19. Cette chanson, est la plus jouée dans les médias tant au niveau national qu’international. Ce talentueux musicien congolais qualifie le « COVID-19 d’un ennemi qui n’a pas de face, mais qui reste à l’exterieur. C’est ainsi qu’il demande aux gens de ne pas sortir. Mais aussi une fois devant son amant, il ne faut pas se parler sans masque, il ne faut pas se serrer les mains, il ne faut meme pas se donner les bizous. Il faut se protéger pour protéger les autres », conclut Koffi.

 

Les messages acceptés à Goma

Le Gouverneur, Carly Nzanzu Kasivita prend la tete des personnalités influentes communicateures contre le Covid-19 au Nord-Kivu. Il a disponibilisé des messages, meme en langues locales, afin d’impliquer toutes les couches des populations. Les artistes musiciens se sont aussi impliqués.       “JC Kibombo” draine plusieurs mélomanes dans sa chanson multilinguiste, qui présente le mode de prévention tout en expliquant les signes de contamination de cette dangereuse maladie. Les actions de l’engagement communautaire sont visibles par l’implication des couches, autre fois réticentes, pendant la maladie à virus Ebola.

A l’entrée du Camp Militaire de Katindo, il est instalé un dispositif de lave-mains où, ce sont les militaires eux-memes, qui forcent les passants de se laver les mains. La police aussi n’a pas croiser les bras dans leurs supervisions infinies des milieux ambiants, mais interdits de fonctionner pendant cette periode de l’Etat d’urgence sanitaire (bistros, Nganda, hotels, églises, etc.).  Les gestes barrières sont également visibles devant toutes les boutiques ou magasins, dans les bureaux des particuliers comme des services publics. D’eux-mêmes les gens ont acheté leurs outils de prévention et protection contre “Covid-19”.

Meme dans le transport en commun, plusieurs passagers menacent de descendre lorsque le convoyeur du bus veut ajouter un passager de plus. L’implication de tous, dans la lutte contre la promenade de cette pandémie, est le premier souci du Gouverneur Carly Nzanzu   Kasivita, qui, visiblement est hyper motivé pour barrer la route à cette maladie sur toute l’étendue de sa province. Tout simplement, il lui reste un soutien materiel du Gouvernement National.

Cosmas Mungazi Kakola

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur

Leave A Reply

Your email address will not be published.

  • STOP EBOLA
  • FLAMBEAU DE L'EST
  • NOUS VOUS OFFRONS UN ESPACE DE PUBLICITE DE QUALITE