A LA UNE A GOMA

1 of 2

ACTUALITE AU NORD-KIVU

1 of 3

A LA UNE

1 of 14

-

1 of 5
1 of 4

-

1 of 14

-

1 of 4

-

1 of 6
1 of 10

SECRETARIAT TECHNIQUE

OBJET : SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L’ITURI AU 05 OCTOBRE 2019 Date : Dimanche, le 06 octobre 2019 Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.204, dont 3.090 confirmés et 114 probables. Au total, il y a eu 2.142 décès (2028 confirmés et 114 probables) et 1004 personnes guéries. • 414 cas suspects en cours d’investigation ; • Aucun nouveau cas confirmé ; • 1 nouveau décès confirmé au CTE en Ituri à Komanda ; • Aucune personne guérie sortie des CTE ; • Aucun agent de santé ne figure parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de 161 (5 % de l’ensemble des cas confirmés/probables), dont 41 décès. • 19ème jour sans activités de riposte dans l’Aire de santé de Lwemba à Mandima en Ituri, où le dialogue continue dans la communauté.
Pour rappel, les recommandations du COMITE MULTISECTORIEL DE LA RIPOSTE A LA MALADIE A VIRUS #EBOLA sont les suivantes :* 1. Respectez les mesures d’hygiène de base, notamment le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou à la cendre ; 2. Si une connaissance venant d’une zone en épidémie vient vous rendre visite et qu’elle est malade, ne la touchez pas et appelez directement le numéro vert de la protection civile du Nord-Kivu ; 3. Si vous êtes identifiés comme contact d’un malade d’#Ebola, acceptez d’être vacciné et suivi pendant 21 jours ; 4. Si une personne décède à cause d’Ebola, respectez les consignes pour les enterrements dignes et sécurisés. Il s’agit simplement d’un mode d’enterrement qui respecte les coutumes et traditions funéraires tout en protégeant la famille et la communauté de la contamination par le virus Ebola. 5. Pour tous les professionnels de la santé, respectez les mesures d’hygiène dans les centres de santé et déclarez toute personne malade présentant les symptômes d’#Ebola (fièvre, diarrhée, vomissement, fatigue, anorexie, saignement. Si tous les citoyens respectent ces mesures sanitaires préconisées par le Secrétariat, il est possible de mettre fin rapidement à cette 10ème épidémie.
• Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 234.108 personnes ont été vaccinées ; • Le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 20 mai 2018. *Surveillance aux points d’entrée* • Trois contacts à haut risque ont été interceptés samedi 05 octobre 2019 au Point de contrôle (PoC) Maboya à Butembo. Ils sont tous d’une même famille et sont venus de l’Aire de santé de Kabasha à Kalunguta pour Bunyuka à Vuhovi ; • Ils sont tous contacts d’un cas confirmé, décédé de la Maladie à virus Ebola (MVE) du 30 septembre 2019 à Kabasha ; • Le 1er contact est une petite fille de 8 ans, non vaccinée qui a présenté la fièvre à 38°C. Elle a été conduite au CTE de Butembo pour la prises en charge après validation de l’alerte a été validée ; • Le 2ème contact est un homme de 24 ans vacciné et asymptomatique. C’est le père biologique du 1er contact ; • Le 3ème contact, grand-mère du 1er contact, 54 ans, non vaccinée et asymptomatique ; • Depuis le début de l’épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés (prise de température) aux points de contrôle sanitaire est de 102.840.774 ; • Al ce jour, un total de 111 points d'entrée (PoE) et de points de contrôle sanitaire (PoC) a été́ mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri afin de protéger les grandes villes du pays et éviter la propagation de l’épidémie dans les pays voisins.
EnglishFrenchSwahili